Citius, fortius, altius : bien vu

Publié le 30 Août 2012

Citius, fortius, altius : bien vu

Enfin un essai de perspective et de prospective !

" Maîtriser les dépenses courantes autant que possible, et augmenter au besoin les investissements pour en lisser l'effet sur la croissance ! "

L'augmentation des investissements n'a d'intérêt que s'il débouche sur une augmentation de la production dans des secteurs à bonne valeur ajoutée dont la consommation mondiale est encore porteuse pour l'économie française.

Il faut donc lier investissement et production ainsi que investissement et commercialisation au niveau mondial.

Les outils existent : ce sont les pôles de compétitivité !

Mais on n'a pas fixé clairement leur feuille de route pour sortir de la crise. Il faut viser la conquête de parts de marché mondiales. Et l'Allemagne peut nous y aider ...

Enfin on peut aussi investir les dépenses courantes ( emplois aidés par exemple ) s'ils se font dans ce cadre des pôles de compétitivité. Car en plus de leur utilité sociale indéniable, ils auront là et là seulement une vraie utilité économique.

Belle démarche pleine de bon sens ... économique.

Bien à vous

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article