L'ascèse athlétique de la gentillesse selon Jaffelin

Publié le 10 Septembre 2012

L'ascèse athlétique de la gentillesse selon Jaffelin

La gentillesse dont traite Jaffelin est une ascèse athlétique.

Elle est d’abord un exercice de volonté sur soi-même ce que confirme sa réaction négative quand son approche est qualifiée de kantienne …

Ensuite Jaffelin se défend d’en faire pas une éthique en ce sens qu’elle ne prescrit pas à proprement parler de comportement ni de règles pour les encadrer ce qui la renverrait dans les rangs des nombreux ascétismes que dénonce Nietzsche. Cette nouvelle ascèse de la gentillesse renie au contraire avec Nietzsche toutes les promesses mystiques pour en faire un idéal sportif … et pas un sport de combat, mais une confrontation avec soi-même.

La gentillesse définie par Jaffelin ne peut pas être éthique puisqu’elle se définit comme amorale.

En ce sens, et Jaffelin y consent sans difficultés, elle n’est pas une manière d’être aux autres comme peut l’être la douceur mais un exercice de vertu au sens de Machiavel, de force morale, de force vitale … Avec ce renversement dialectique, la gentillesse évite l’écueil de l’ascétisme et devient même une ascèse hédoniste … un comble, un oxymore nietzschéen …

Et partant elle n’a plus rien à voir avec la méchanceté … et ne s’y oppose plus. Elle s’autonomise d’ailleurs tellement qu’on peut se demander si, en poussant au bout la réflexion, on ne finirait pas par pouvoir être gentil et méchant de front ! Comme une synthèse dans une sorte d’indifférence morale à autrui … D’où la tentative refusée d’arrimage à Kant et la référence polémique à Hegel …

Avec Jaffelin, la gentillesse reprend toute la saveur aristocratique qui était la sienne dans l’Antiquité quand les gentils de Rome étaient aussi les plus nobles des romains.

Une ascèse athlétique donc mais pour un nouvel élitisme : celui des athlètes de la vertu.

Ainsi parlait Jaffelin.

Rédigé par Apicelleria Filomato (dit Api)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article